Avis CNC 12-1 - Champ d'application des arrêtés d'exécution ‐ Entreprises visées

Cet  avis  est  caduc  vu  le  nouvel  article  12  de  la  loi  du  17  juillet  1975  (cf.  l’article  8  de  la  loi  du  1er  juillet  1983)  (voir  liste  des  avis  publiés,  bulletins  1‐24  août  1977‐septembre  1989)

Aux  termes  de  l'article  12  de  la  loi  du  17  juillet  1975,  les  arrêtés  pris  en  exécution  de l'article  4,  alinéa  6,  de  l'article  7,  alinéa  4  et  des  articles  10  et  11,  1°  de  cette  loi  ne sont  pas  applicables  aux  entreprises  qui,  en  moyenne  annuelle,  n'occupent  pas  plus  de 50 employés  ou  salariés,  pour  autant  que  leur  chiffre  d'affaires,  hors  taxe  sur  la  valeur ajoutée,  pour  le  dernier  exercice,  ne  dépasse  pas  50  millions  de  francs  et  que  le  total  de leur  bilan  au  terme  de  leur  dernier  exercice  ne  dépasse  pas  25  million  de  francs.   
  
Dans  la  réponse  qu'il  a  donnée  à  une  question  parlementaire1  concernant  le  caractère cumulatif  ou  non  des  trois  conditions  prévues  par  cet  article,  le  Ministre  des  Affaires économiques  a  précisé  que  les  arrêtés  d'exécution  de  la  loi  visés  par  cet  article  sont applicables  à  'ensemble  des  entreprises,  à  l'exception  de  celles  qui  remplissent cumulativement  les  trois  conditions  prévues  par  ledit  article.  Par  conséquent,  dès  lors qu'une  entreprise  occupe  plus  de  50  employés  ou  salariés,  ou  que  son  chiffre  d'affaires, hors  taxe  sur  la  valeur  ajoutée,  pour  le  dernier  exercice  est  supérieur  à  50  millions  ou que  le  total  de  son  bilan  au  terme  du  dernier  exercice  excède  25  millions  de  francs,  elle est  soumise  aux  dispositions  des  arrêtés  en  cause.   
 

  • 1. Question parlementaire de Monsieur Gramme du 9 décembre 1976 au Ministre des Affaires économiques, Questions et Réponses ‐ Sénat ‐ Session de 1976‐1977, 28 décembre 1976, p. 406.